Réponses aux questions sur le monitoring cloud : Quoi, comment, pourquoi et nos recommandations

Qu'est-ce que le monitoring cloud ?

Le monitoring cloud consiste en une série d'opérations d'analyse, de monitoring et de gestion qui contrôle un flux de travail cloud. Le monitoring cloud peut utiliser des services ou des outils de monitoring manuels et/ou automatisés pour vérifier l'opérationnalité d'un cloud.

Ce processus de sécurité et de gestion est devenu fondamental pour les entreprises qui s'appuient sur la technologie cloud. Il peut être mis en œuvre en tant que logiciel automatisé qui donne aux administrateurs cloud un aperçu complet de l'état et des performances du cloud.

Le monitoring cloud peut exécuter les fonctionnalités suivantes :

  • La surveillance des données cloud sur l'ensemble des sites distribués
  • L'élimination des violations potentielles en procurant une visibilité sur les fichiers, les applications et les utilisateurs
  • La surveillance permanente du cloud pour assurer l'analyse des fichiers en temps réel
  • Des audits et des rapports réguliers pour garantir les normes de sécurité
  • La fusion des outils de monitoring avec ceux de différents fournisseurs de cloud
Monitoring cloud

Les services cloud que vous devez monitorer

Bien que de nombreuses entreprises choisissent d'intégrer le monitoring cloud pour prendre en charge et gérer des clouds publics comme AWS ou Azure, il existe différents services cloud qui peuvent également bénéficier de ce monitoring. Et même si les services suivants peuvent être surveillés par le biais d'outils et de services de monitoring d'applications, le monitoring cloud apporte des insights et une protection plus approfondis. 

Voici une liste de services à inclure pour bénéficier d'un monitoring cloud digne de ce nom :

  • Des solutions SaaS telles que Microsoft Office et Salesforce.
  • Des solutions PaaS telles que Microsoft SQL.
  • Des serveurs IaaS hébergés par des fournisseurs de cloud public.
  • Des applications sans serveur FaaS.
  • Un hébergement d'applications pour des services comme Heroku.

Comment fonctionne le monitoring cloud ?

Pour comprendre comment fonctionne le monitoring cloud, nous devons avant tout examiner les outils qu'il utilise. Les outils fondamentaux les plus souvent utilisés sont fournis en interne par le fournisseur du cloud. De nombreuses entreprises se tournent vers cette première option, car elle est déjà pré-intégrée au service cloud. Elle ne requiert aucune installation et son intégration est très simple.

L'option alternative consiste à recourir à des outils indépendants mis à disposition par un fournisseur SaaS. Il s'agit là également d'une option viable puisque les fournisseurs de SaaS sont experts en matière de gestion des performances et de consommation des coûts d'une architecture cloud. Néanmoins, cette solution peut parfois présenter des problèmes d'intégration et se révéler plus coûteuse.

Quel que soit le type d'outils de monitoring cloud que vous choisissez, ces deux possibilités remplissent la même fonction : ils analysent le cloud afin d'identifier les problèmes qui pourraient empêcher l'entreprise de fournir un service ou un produit au client. Pour ce faire, les outils renseignent des données sur les comportements suivants :

Comment fonctionne le monitoring cloud ?

La cybersécurité

Face à l'augmentation du nombre de cyberattaques, il est important que les services de monitoring cloud détectent les violations potentielles, identifient les failles de sécurité et sécurisent le réseau loin en amont d'une attaque éventuelle.

Les erreurs

Qu'il soit de nature humaine ou artificielle, un service de monitoring cloud a pour mission de détecter les erreurs et de les corriger pour maintenir les niveaux de performances. Par conséquent, ces erreurs restent invisibles à l'utilisateur final, et les entreprises peuvent ainsi profiter d'une amélioration de leurs ventes et de la rétention client.

Agilité

L'allure effrénée du marché d'aujourd'hui exige le dépannage instantané et la livraison rapide des produits. Dans le cadre de l'optimisation du site web et des applications d'une entreprise, le monitoring cloud fournit des indicateurs et des données pertinents concernant la vitesse du cloud.

Comment fonctionne le monitoring cloud avec différents types de cloud ?

Malgré l'importance unanime des services de monitoring cloud pour toutes les variétés d'architectures cloud, la façon dont ils exécutent leurs tâches diffère de l'un à l'autre. 

Le cloud privé est, de loin, le type d'architecture le plus simple à monitorer. Grâce au contrôle et à la visibilité d'une infrastructure sur site, les entreprises conservent l'accès aux systèmes et aux logiciels. Toutefois, même si ce modèle permet un contrôle accru, le monitoring cloud remplit une fonction primordiale en surveillant la charge de travail et les performances réseau, en fournissant aux architectes du cloud les données dont ils ont besoin pour configurer ou modifier les processus du cloud. 

Les clouds publics, quant à eux, procurent une visibilité bien moindre, faisant du monitoring cloud une nécessité absolue. Et même si le processus de monitoring n'est pas aussi aisé, le monitoring cloud est malgré tout capable de fournir des données essentielles sur la consommation des ressources du cloud, l'expérience de l'utilisateur final, en offrant une meilleure visibilité et un meilleur contrôle sur les indicateurs clés, les journaux et les flux. Cela est particulièrement important car les clouds publics sont plus susceptibles de générer des frais inattendus du fait de la mauvaise visibilité. 

Enfin, il existe des difficultés propres à une architecture de cloud hybride qu'un outil de monitoring cloud permet de réduire. Comme les données du cloud ne résident pas au sein d'une architecture unique, des problèmes de sécurité et de conformité peuvent survenir lorsque les utilisateurs tentent d'accéder aux données à partir des clouds public ou privé. Dans cette situation, le monitoring cloud peut aider les administrateurs à déterminer quelles données stocker dans quel cloud, quelles données mettre à jour de manière asynchrone et à répartir les données en fragments plus petits et plus faciles à gérer. 

Les avantages du monitoring cloud

Le monitoring cloud confère d'innombrables avantages. Même les entreprises qui s'appuient exclusivement sur une architecture de cloud privé peuvent profiter des atouts clés du monitoring cloud, notamment :

  • L'amélioration de la sécurité des applications cloud et des réseaux
  • La simplification de la mise en œuvre des plans de continuité des opérations, en permettant une remédiation proactive (plutôt que réactive) des risques
  • L'obtention et le maintien de performances optimales pour les applications
  • L'optimisation de la disponibilité des services grâce à l'identification et à la résolution rapides des problèmes
  • La réduction des fuites de coûts surprises liées au cloud grâce à une visibilité complète de l'architecture
  • Une évolutivité simple dans le cas d'une augmentation de l'activité du cloud
  • Une utilisabilité sur plusieurs appareils, garantissant une sensibilité au cloud permanente
Les avantages du monitoring cloud

Les bonnes pratiques en matière de monitoring cloud

Lorsque vous mettez en œuvre un service de monitoring cloud, gardez à l'esprit les bonnes pratiques qui suivent pour vous assurer d'en tirer tous les avantages.
  1. Décidez quelles activités doivent être surveillées. Choisissez les indicateurs les plus pertinents pour vos résultats. 
  2. Regroupez les données des rapports sur une seule plateforme pour éliminer la confusion et la complexité qu'implique le fait de devoir jongler entre plusieurs services et infrastructures cloud. Votre solution doit rapporter des données provenant de diverses sources et les présenter sur une unique plateforme, ce qui vous permettra d'exploiter les indicateurs in extenso. 
  3. Tenez à l'œil l'évolution des frais d'abonnement et de service. Plus vous utiliserez votre service de surveillance cloud, plus son coût sera élevé. En optant pour un service plus avancé, vous serez en mesure de suivre le niveau d'activité qui s'opère sur le cloud et de déterminer les coûts à partir de cette information.
  4. Soyez informé de quels utilisateurs utilisent quelles applications cloud, pour garantir le traçage de la responsabilité. Vous devrez également savoir ce que ces utilisateurs voient lorsqu'ils utilisent certaines applications, et il vous faudra surveiller le temps de réponse, la fréquence d'utilisation ainsi que d'autres indicateurs de manière générale.
  5. Automatisez les règles à l'aide des données appropriées pour identifier les activités qui franchissent vos seuils établis et celles qui ne les atteignent pas, en vous assurant que vous pouvez ajouter ou supprimer des serveurs pour maintenir un niveau de performances constant.
  6. Séparez vos données de monitoring de vos applications et services, et centralisez ces informations pour garantir une facilité d'accès à vos parties prenantes.
  7. Testez vos outils de monitoring cloud à une fréquence régulière. Un service peut très bien sembler opérationnel, mais une panne ou une violation pourrait sérieusement l'éprouver, alors testez vos outils pour vous éviter les surprises.

Ressources associées

Nutanix Beam pour la gouvernance multi-cloud

Conformité de la sécurité du cloud en temps réel

La sécurité multicloud pour les nuls

Gestion des balises pour la gouvernance du cloud

4 indicateurs de la santé et des performances d'une application

Rapport d'utilisation du cloud Nutanix 2019

Exemples de clients utilisant le monitoring cloud

Jitterbit

Hitachi Systems Micro Clinic

In Loco Media

Premiers pas avec l'infrastructure hyperconvergée (HCI)

Commençons !

Planifiez une démo personnalisée avec un consultant en solutions et découvrez comment Nutanix Enterprise Cloud peut transformer votre entreprise.