Qu'est-ce que la virtualisation ?

La virtualisation, comme son nom l'indique, crée une version virtuelle d'un objet originellement physique. Dans un datacenter, les éléments les plus couramment virtualisés sont les systèmes d'exploitation, les serveurs, les périphériques de stockage ou les postes de travail. Avec la virtualisation, les technologies, telles que les applications et les systèmes d'exploitation, sont détachées du matériel ou des logiciels qui les supportent. La virtualisation matérielle implique des machines virtuelles (VM), qui prennent la place d'un ordinateur « réel » doté d'un système d'exploitation « réel ».

Présentation de la virtualisation

L'évolution de la virtualisation<br/s>

La virtualisation des systèmes d'exploitation (OS) est née il y a de ça plusieurs décennies. Avec cette technologie, un logiciel est utilisé pour permettre au matériel d'exécuter simultanément plusieurs systèmes d'exploitation. En étant appliquée aux ordinateurs centraux, cette technologie a permis aux administrateurs informatiques d'éviter de devoir recourir à une puissance de calcul trop coûteuse.

À partir des années 1960, la virtualisation et les machines virtuelles (VM) ont commencé à être utilisées sur un petit groupe d'ordinateurs centraux, qui étaient alors de gros appareils encombrants dotés de capacités de temps partagé. Parmi ces machines, la plus notable est l'IBM 360/67, qui est devenu un incontournable dans le monde des ordinateurs centraux dans les années 70. Il ne fallut pas bien longtemps avant que les VM prennent place au cœur des ordinateurs personnels dans les années 80.

Le grand public, lui, n'a commencé à adopter la virtualisation qu'à la fin des années 80 et au début des années 90. Si certaines VM comme celles des ordinateurs centraux d'IBM sont encore utilisées aujourd'hui, elles sont loin d'être aussi populaires, et peu d'entreprises considèrent les ordinateurs centraux en tant que pièces maitresses de leur activité. C'est Insignia Solutions, créatrice de SoftPC – un émulateur de logiciel basé sur x86 – qui fut la première entreprise à généraliser les VM. Ce succès a inspiré d'autres entreprises, notamment Apple, Nutanix et, plus tard, Citrix, à lancer leurs propres produits de virtualisation. 

L'évolution de la technologie de virtualisation

Comment fonctionne la virtualisation ?

L'une des raisons principales pour lesquelles les entreprises recourent à la technologie de virtualisation est la virtualisation des serveurs, qui utilise un hyperviseur pour « dupliquer » le matériel sous-jacent. Dans un environnement non virtualisé, le système d'exploitation (OS) invité fonctionne normalement en conjonction avec le matériel. Lorsqu'il est virtualisé, l'OS continue de fonctionner comme sur un support matériel, ce qui permet aux entreprises de bénéficier de performances quasi identiques. Bien que les performances virtualisées ne sont pas toujours équivalentes aux performances matérielles, la virtualisation fonctionne toujours et se révèle préférable car la plupart des systèmes d'exploitation invités n'ont pas besoin d'un accès complet au matériel.

Les entreprises peuvent ainsi profiter d'une plus grande flexibilité et d'un meilleur contrôle et éliminer toute dépendance à l'égard d'un matériel spécifique. En raison de son succès dans la virtualisation des serveurs, la virtualisation s'est étendue à d'autres domaines du datacenter, notamment les applications, les réseaux, les données et les postes de travail.

Les avantages de la virtualisation

Concrètement, les solutions de virtualisation rationalisent le datacenter de votre entreprise. Elles permettent d'éliminer la complexité des déploiements et de l'administration, tout en offrant la flexibilité nécessaire dans un datacenter moderne.

Sans oublier que la virtualisation peut aider à créer un environnement informatique plus vert et durable en réduisant les coûts en alimentation, en refroidissement et en matériel. Les économies ne sont néanmoins pas le seul avantage dont bénéficient les possesseurs de solutions virtualisées. Voici d'autres raisons pour lesquelles les entreprises se tournent vers le virtuel :

La virtualisation minimise la quantité de serveurs dont une entreprise a besoin, ce qui lui permet de réduire la dissipation calorifique associée à un datacenter gourmand en ressources serveurs. Moins votre datacenter est "encombré", moins vous aurez besoin d'investir d'argent et d'effort pour gérer la dissipation calorifique. 

Si votre objectif est de faire des économies, il est essentiel de minimiser les ressources matérielles. Grâce à la virtualisation, les entreprises sont en mesure de réduire le matériel nécessaire et, plus important encore, de diminuer les délais de maintenance, les temps d'arrêt et les gaspillages d'électricité. 

La virtualisation rend le redéploiement d'un nouveau serveur simple et rapide. Si un serveur meurt, les snapshots des machines virtuelles peuvent venir à la rescousse en quelques minutes.

La virtualisation simplifie grandement les sauvegardes. Votre machine virtuelle peut effectuer des sauvegardes et prendre des snapshots tout au long de la journée, de sorte que vous disposez toujours des données les plus récentes. De plus, vous pouvez déplacer vos machines virtuelles d'un serveur à l'autre et les redéployer plus rapidement.

Plus vous virtualisez votre datacenter, plus vous réduisez son empreinte – et votre empreinte carbone par la même occasion. En plus d'aider la planète, réduire l'empreinte de votre datacenter entraîne une baisse considérable des coûts en matériels, en alimentation et en refroidissement.

Un environnement virtualisé facilite largement la réalisation de tests répétitifs par rapport à un environnement physique. Comme les VM conservent des snapshots, vous pouvez revenir à l'état d'un snapshot précédent si une erreur survient pendant le test.

La virtualisation applique une couche d'abstraction entre le logiciel et le matériel. Autrement dit, les VM étant indépendantes du matériel, vous êtes en mesure d'exécuter n'importe quelle machine sur n'importe quel matériel. Par conséquent, vous ne dépendez d'aucun fournisseur.

Lorsque votre datacenter s'appuie sur des instances virtuelles, la reprise après sinistre est beaucoup moins lourde et vos temps d'arrêt sont beaucoup plus courts et moins fréquents. Vous pouvez utiliser des snapshots récents pour rendre vos VM opérationnelles, ou vous pouvez choisir de déplacer ces machines ailleurs.

La virtualisation peut vous aider à «cloudifier» votre datacenter. Un environnement entièrement virtualisé ou presque, imite celui du cloud, ce qui vous permet de vous préparer à la transition vers le cloud. En outre, vous pouvez choisir de déployer vos VM dans le cloud. 

Pourquoi les entreprises doivent-elles opter pour la virtualisation ?

Les entreprises qui souhaitent mettre en place un environnement informatique plus proche du cloud doivent d'abord se tourner vers la virtualisation. La virtualisation de votre datacenter vous permet d'utiliser les ressources de votre serveur de manière beaucoup plus efficace. Par le passé, les entreprises devaient affecter une seule application – par exemple, la gestion des e-mails ‑ à un seul serveur. Dans de tels cas, soit les entreprises accumulaient trop de serveurs pour prendre en charge leurs multiples applications, soit elles se retrouvaient confrontées à un tout autre problème : une sous-utilisation des ressources sur un serveur tout entier.

D'une manière ou d'une autre, cette méthode se révèle coûteuse, encombrante et inefficace. Grâce aux solutions virtuelles, les équipes informatiques peuvent exécuter plusieurs applications, charges de travail et systèmes d'exploitation sur une seule machine virtuelle, et les ressources peuvent être ajoutées et supprimées au besoin. La virtualisation s'adapte et évolue aisément avec les entreprises. À mesure que la demande augmente ou diminue, la virtualisation aide les entreprises à maîtriser l'utilisation de leurs ressources et à réagir plus rapidement aux changements qui surviennent.

Les entreprises qui utilisent la virtualisation

JetBlue Airways utilise la virtualisation

« Une fois que tout le monde a vu les bénéfices des postes de travail virtuels sur Nutanix, ils ont tous voulu l'utiliser. C'est agréable de recevoir autant de félicitations. » 

La solution de virtualisation du Mauritius Union Group

 « Grâce à Metro Availability de Nutanix, nous pouvons aujourd'hui utiliser une solution unique pour la réplication de notre stockage et de nos VM ; un revirement total par rapport à la multiplicité de produits que nous utilisions auparavant. »

La virtualisation de Gainesville grâce à Nutanix Enterprise Cloud

La ville de Gainesville, en Géorgie, a modernisé son datacenter en passant d'une infrastructure 3-tiers à Nutanix Enterprise Cloud. La gestion simplifiée et les performances accrues ont permis d'améliorer tous les services de la ville. 

L'environnement virtuel de Kindred Credit Union

Kindred a désormais migré 98% de son environnement virtuel vers Nutanix et réutilise les serveurs existants pour la reprise après sinistre sur un site distant.

L'Université de Kasetsart crée des machines virtuelles

« Au cours des deux dernières années, la faculté a réussi à intégrer ses systèmes et à créer un nombre illimité de machines virtuelles. »

D'autres articles sur la virtualisation

Payez-vous encore pour la virtualisation ?

Les solutions de virtualisation pour le cloud d'entreprise

La virtualisation nouvelle génération : le datacenter convergé

Vous vous accrochez toujours à la virtualisation à l'ancienne ?

Nutanix AHV : la virtualisation intégrée de niveau entreprise

Rapport IDC : comparaison entre TCO et ROI

Découvrez ce que la virtualisation peut vous apporter

Commençons !

Planifiez une démo personnalisée avec un consultant en solutions et découvrez comment Nutanix Enterprise Cloud peut transformer votre entreprise.