Local Clients

Vialink s’offre sérénité et perspectives avec Nutanix

L’éditeur de solutions de digitalisation de processus réglementaires et de signature électronique en mode SaaS a considérablement simplifié la gestion de ses datacenters en optant pour la plateforme Nutanix.

SECTEUR

Services IT

CHALLENGES

  • Renouvellement de l’infrastructure IT
  • Simplifier l’administration et la montée en charge

SOLUTIONS

BENEFICES

  • Évolutivité
  • Simplification de l’exploitation et de l’administration
  • Résilience et fiabilité de la solution
  • Support réactif et compétent

RegTech de référence dans le domaine de la digitalisation des processus métiers réglementaires, Vialink a été créée en 2000. Filiale à 100% de la Bred, elle fait également partie du groupe BPCE. La société propose une offre SaaS, articulée autour de deux grands métiers : la conformité réglementaire et la gestion d’identité dans le cadre notamment de parcours digitaux d’entrée en relation (KYC) et la signature électronique (SIGN). Avec un chiffre d’affaires de plus de 7 millions d’euros en 2020, elle compte quelque 200 clients, principalement dans le domaine de la banque, mais aussi dans les secteurs du BTP et de l’immobilier qu’elle adresse avec des offres sur mesure. Performantes, ses solutions ont été couronnées par de nombreux prix et certifications européennes, dont l’eIDAS.

Une fois qu’on a goûté à Nutanix, on a du mal à s’en passer. D’autant que le support est excellent et que Nutanix fait régulièrement le point avec nous pour savoir comment ils peuvent nous aider à avancer et à innover. Avoir un partenaire d’une telle qualité, c’est vraiment très appréciable

Emmanuel Helfenstein, responsable systèmes et réseaux de Vialink

LE PROJET

Dotée de ses propres datacenters, Vialink disposait début 2019 d’une infrastructure trois tiers pour héberger son offre SaaS. « Serveurs, stockage, couche de virtualisation… tout notre socle arrivait en fin de garantie. Et quitte à tout renouveler, autant en profiter pour repenser nos choix », déclare Emmanuel Helfenstein, responsable systèmes et réseaux de la société. Du renouvellement à l’identique au stockage virtualisé, Vialink envisage alors toutes les options. La société arrête finalement son choix sur l’hyperconvergence. « Nous ne sommes que trois pour gérer l’infrastructure. Nous manquons de temps pour tout faire. Une console unifiée pour administrer l’ensemble de notre écosystème, donc simplifier notre travail, a tout de suite attiré notre attention » explique Emmanuel Helfenstein.

Parallèlement, Vialink souhaitait passer ses deux sites en mode actif/actif afin de simplifier la montée en charge. « Actuellement, nous fonctionnons en mode actif/passif. Mais la société est en pleine croissance. Sur notre solution KYC, nous avons, par exemple, fait deux fois plus de contrôles en 2020 que l’année précédente. Pouvoir répartir la charge sur nos deux sites apporte de la souplesse en cas de pointe de trafic et Nutanix sait gérer cet équilibrage facilement », précise le responsable systèmes et réseaux.

RESULTATS

Cette gestion en mode actif/actif n’a toutefois pas été la seule raison ayant motivé le choix de Nutanix. L’hyperviseur embarqué dans la plateforme, qui simplifie la gestion tout en évitant des investissements supplémentaires, a également pesé dans la balance. « Sans oublier de nombreuses fonctionnalités, comme la possibilité de patcher le matériel directement à partir de la console Prism. Nous sommes plus efficaces avec, en plus, la garantie d’avoir une plateforme toujours à jour, ce qui n’était pas forcément toujours le cas auparavant », souligne Emmanuel Helfenstein.

Installée en septembre 2019, la nouvelle infrastructure est passée en production fin décembre, après la migration des 300 VM de la société réalisée avec Move. « Un outil étonnant, ajoute Emmanuel Helfenstein. À l’exception de quelques VM exotiques, Move a tout géré automatiquement ». Composée de deux clusters de 4 nœuds en full flash – un par site -, l’infrastructure héberge aujourd’hui plus de 400 VM.

ET APRES ?

Un an plus tard, Emmanuel Helfenstein se félicite toujours de ce choix qui a considérablement allégé sa charge de travail : « Une fois qu’on a goûté à Nutanix, on a du mal à s’en passer. J’ai parfois même l’impression que c’est magique. D’autant que le support est excellent : réactif, performant et toujours agréable. Et, contrairement à d’autres fournisseurs qu’on ne voit plus une fois qu’ils ont vendu leur solution, Nutanix est toujours présent à nos côtés. Ses consultants font régulièrement le point avec nous pour savoir comment ils peuvent nous aider à avancer et à innover. Avoir un partenaire d’une telle qualité, c’est vraiment très appréciable ».

Loin d’avoir exploré tout le potentiel de Nutanix, Vialink s’attaque désormais au remplacement de son orchestrateur Kubernetes par Karbon. « Nous travaillons depuis trois ans avec notre propre Kubernetes et c’est très lourd en administration. Avec Karbon, le support est intégré », souligne Emmanuel Helfenstein. La société envisage aussi d’utiliser le module ERA pour simplifier la gestion de ses bases de données, abandonnant au passage MariaDB au profit de postgresql pour, là encore, bénéficier du support Nutanix. « Aujourd’hui, Nutanix est devenu synonyme de sérénité pour nous et nous avons bien l’intention de continuer à capitaliser sur son offre et son incroyable support pour optimiser les services rendus à nos clients », conclut Emmanuel Helfenstein.