Local Clients

SMAV simplifie l’administration de son infrastructure avec Nutanix

L’établissement public spécialisé dans la collecte et la valorisation des déchets a rationalisé son existant et gagné en simplicité d’administration grâce à Nutanix. Au passage, il a aussi optimisé son empreinte carbone.

SECTEUR

Collecte et valorisation des déchets

CHALLENGES

  • Renouveler l’infrastructure 
  • Simplifier l’administration
  • Gagner en résilience

SOLUTIONS

  • Nutanix Acropolis
  • Nutanix Prism

BENEFICES

  • Simplicité d’administration
  • Optimisation des performances
  • Évolutivité de l’infrastructure

Établissement public de coopération intercommunale (EPCI), le Syndicat Mixte Artois Valorisation (SMAV) a été créé en 2002 pour collecter et valoriser les déchets de ses trois adhérents : la Communauté Urbaine d’Arras, la Communauté de Communes des Campagnes de l’Artois et la Communauté de Communes Sud Artois. Au total, l’établissement traite les déchets de plus de 166 000 habitants sur 197 communes. Il emploie 270 agents qui assurent la collecte, le recyclage, le réemploi et la valorisation des déchets ménagers. Pour mener à bien ses missions, le SMAV possède plusieurs installations réparties sur tout le territoire, dont notamment un centre de tri des emballages à Saint-Laurent-Blangy, un centre de compostage des déchets verts à Tilloy-lès-Mofflaines ou encore 13 déchèteries et 2 recycleries. Son IT était également à l’image de cet étalement géographique avec des serveurs répartis sur plusieurs sites.

À l’occasion d’un incident sur un disque nous avons non seulement pu tester la proactivité de notre solution, mais également l’efficacité du support Nutanix. Prism a automatiquement déclenché l’alerte et nous avons reçu un nouveau disque dans la foulée. C’est très rassurant d’avoir un partenaire sur qui on peut réellement compter

Jean-Baptiste Cailleretz, responsable informatique chez SMAV

LE PROJET

« Nous avions surtout du matériel existant qui arrivait en fin de garantie, précise Jean-Baptiste Cailleretz, responsable informatique chez SMAV. Et plutôt que de le renouveler avec une infrastructure classique, nous nous sommes orientés vers l’hyperconvergence en profitant de cette migration pour rationaliser notre parc en regroupant nos actifs IT sur deux sites ».

Pour le responsable informatique, l’hyperconvergence était en effet synonyme de simplicité de déploiement et d’administration. « Or quand on est que deux pour gérer un parc de 65 VM, ça compte vraiment : moins nous passons de temps en gestion et plus nous pouvons en consacrer à l’optimisation des services proposés aux utilisateurs, explique-t-il. De plus, hyperconvergence rime avec Green IT, notamment du point de vue de la consommation électrique et de la dissipation thermique. Et là encore, c’est un argument qui compte pour un établissement spécialisé dans la valorisation des déchets. Enfin, pouvoir monter en charge rapidement en ajoutant simplement des nœuds était aussi un gage pour l’avenir ».

RESULTATS

À l’heure du choix, SMAV a lancé un marché public sur la base de critères clairement identifiés : simplicité de déploiement et de gestion, résilience, maintenance prédictive, consolidation du stockage et bien entendu le prix. Sur les trois réponses reçues, Nutanix s’est distingué par l’excellence de l’intégration de sa plateforme. « Les solutions concurrentes ressemblaient plus à ce qu’on avait avant avec certes du stockage intégré. Mais elles faisaient plus penser à de l’assemblage de briques, là où Nutanix offrait une solution réellement hyperconvergée. Typiquement, la console d’administration Prism était beaucoup plus lisible, tout en regroupant toutes les informations nécessaires au quotidien dans une interface unique. Résultat, là où il faut 3-4 clics et plusieurs interfaces pour réaliser une opération avec les autres solutions, un seul clic suffit avec Nutanix. Autrement dit, tout est beaucoup plus simple », estime Jean-Baptiste Cailleretz.

Installée début décembre 2020, la plateforme Nutanix comprend trois nœuds. Elle héberge aujourd’hui les 65 VM du SMAV après une migration qui a duré un peu moins de trois semaines, phases de qualification et de tests comprises. L’établissement a profité de cette remise à plat de son existant pour mettre en place un PRA plus consistant que celui qu’il avait auparavant en utilisant son ancien matériel pour l’héberger.

ET APRES ?

Accompagné tout au long de son projet par son partenaire historique ZenOps, SMAV se félicite d’avoir opté pour une solution qui, un mois à peine après son installation, se concrétise par de nombreux avantages. « Grâce à la compression effectuée par Nutanix, nous avons divisé par trois nos besoins en stockage, déclare Jean-Baptiste Cailleretz. Nous avons aussi été agréablement surpris par les performances de notre plateforme sur certains logiciels. Et, depuis l’installation, nous n’avons rien eu à faire en termes d’administration. Nous nous contentons de nous connecter sur Prism pour vérifier que tout se passe bien ».

Pour l’instant, SMAV a préféré garder sa couche de virtualisation existante afin d’éviter un changement trop brutal. Mais l’établissement n’exclut pas de passer un jour prochain sur AHV afin gagner encore en simplicité d’administration. Elle envisage également à courte échéance de basculer son PRA sur un environnement Nutanix, toujours pour les mêmes raisons : simplicité, résilience et performances.

LE MOT DU PARTENAIRE

Nous avions présenté la solution Nutanix au SMAV et cette présentation a très probablement contribué à l’intérêt de l’établissement pour l’hyperconvergence. Nous sommes ravis qu’ils aient finalement choisi cette solution et d’avoir pu les accompagner tout au long d’un projet qui leur ouvre de nouvelles perspectives d’évolution

Jérôme Perrier, directeur commercial chez ZenOps