Local Clients

Flowbird s’envole avec Nutanix

Environnement bancaire, services aux clients, R&D, applications internes, PRA/PCA... À l’occasion d’une refonte de sa stratégie d’hébergement, Flowbird a décidé de s’appuyer sur Nutanix pour déployer près d’un millier de VM.

SECTEUR

Mobilité urbaine

SOLUTIONS

  • Nutanix Acropolis
  • Nutanix Prism

CHALLENGES

Refonte globale de l’infrastructure IT et datacenter du Groupe

BENEFICES

  • Simplicité de gestion
  • Réduction de temps consacré à l’administration
  • Évolutivité et capacité à monter en charge facilement
  • Économie réelle sur le budget licences

Tout est tellement automatisé et intégré au sein de la plateforme Nutanix, que l’administration est non seulement simple mais également très peu consommatrice de temps

Alessandro Bessi, Infrastructure Manager de Flowbird

LE PROJET

Il y a encore quelques mois, le centre informatique français de Flowbird était situé à Besançon (25). Mais le Groupe a récemment réalisé que sa valeur ajoutée n’était pas dans la gestion d’un datacenter. « Nous avons pris la décision d’héberger nos infrastructures chez un partenaire à Paris. Et, quitte à opérer une révolution, autant en profiter pour remettre en cause nos technologies », explique Alessandro Bessi, Infrastructure Manager de Flowbird.

À cette occasion, Flowbird décide d’abandonner les infrastructures traditionnelles au profit de l’hyperconvergence, principalement pour la capacité à monter en charge facilement, comme le souligne Alessandro Bessi : « On peut difficilement anticiper la signature d’un nouveau client qui préférera la centralisation sur nos infrastructures à un déploiement local chez lui. Or, chaque nouveau client impacte notre système d’information de manière très significative : à chaque fois, c’est entre 30 et 40 VM et plusieurs centaines de Go de RAM et To de disques. Disposer d’un système capable d’évoluer facilement est un atout de poids.

RESULTATS : simplicité de l'infrastructure avec AHV de Nutanix

Après comparaison des solutions d’hyperconvergence du marché, Flowbird opte pour celle de Nutanix. « C’était à la fois la solution la plus agnostique côté matériel et la plus packagée. Contrairement à ses concurrents, Nutanix ne porte pas le poids d’un historique à gérer. Résultat, toutes les fonctionnalités sont très bien intégrées et l’ensemble est beaucoup plus simple à administrer », précise Alessandro Bessi.

Flowbird décide aussi d’abandonner sa couche de virtualisation au profit de AHV, pour profiter pleinement de l’intégration de la plateforme Nutanix et de la simplicité d’administration qui en découle. La société devient ainsi plus compétitive à travers une amélioration de la gestion des licences.

Afin de valider son choix, elle réalise un premier POC en migrant son application de paiement de stationnement par mobile en 2019. Concluant, le projet global est mis en pause, car la société décide alors de prendre le temps pour élaborer un plan afin de migrer l’ensemble de ses actifs IT sur Nutanix. Elle opte finalement pour trois environnements distincts. Le premier concerne sa plateforme R&D : accompagné par Nutanix, la société a basculé ses 500 VM existantes sur un cluster de 6 nœuds fin 2019. Les deux suivants sont destinés aux environnements clients avec un cluster de 4 nœuds pour ses services de stationnement (environ 200 VM) et un de six nœuds pour la partie concentrateur bancaire de ses activités (150 VM environ).

ET APRES ?

Toujours en phase de migration, la société a déjà investi dans un nouveau cluster pour ses propres besoins internes (300 VM environ) et s’apprête également à déployer un nouvel environnement Nutanix au premier semestre 2021 destiné à un PRA/PCA. « Aujourd’hui, sans recrutement supplémentaire, nous sommes déjà capables de gérer l’intégralité de nos infrastructures alors qu’une partie d’entre elles étaient sous-traitées auparavant. Tout est tellement automatisé et intégré au sein de la plateforme Nutanix, que l’administration est non seulement simple mais également très peu consommatrice de temps », se réjouit Alessandro Bessi qui envisage déjà de nouvelles évolutions : « Kubernetes étant très compliqué à administrer, nous étudions la possibilité de basculer sur Karbon. D’autres modules comme CALM ou encore Era pour rationaliser notre parc de bases de données pourraient nous intéresser ». D’ici là, Flowbird se concentre sur la finalisation de sa migration, un vaste chantier que la société envisage de terminer d’ici fin 2021.

LE MOT DU PARTENAIRE

 

Nous avons accompagné Flowbird dans le choix de la meilleure solution adaptée à l’évolution de leur métier avec une infrastructure HCI Nutanix alliant performance, simplicité d’administration et évolutivité

Hervé Tilly, account executive, JLL Informatique