Clients

SFIL mise sur Nutanix pour optimiser son efficacité opérationnelle

Dans le cadre de la modernisation de son système d’information, SFIL a opté pour une infrastructure Nutanix afin d’assoir sa stratégie de datacenter piloté par le logiciel et ainsi gagner en productivité et en simplicité.

SECTEUR

  • Banque

CHALLENGES

  • Modernisation de l’IT

SOLUTIONS

  • Nutanix HCI

BENEFICES

  • Mise en place d’une infrastructure robuste, performante et pérenne avec une réduction significative des tâches d’administration.

PARTENAIRE

  • Ce projet réalisé avec la contribution du partenaire Infidis et de Igal Perez, ingénieur commercial IT chez Infidis

Banque publique de développement créée en 2013, SFIL exerce deux grands métiers. D’une part, elle refinance via sa société de crédit foncier la Caisse Française de Financement Local (CAFFIL), des prêts à moyen et long termes que La Banque Postale propose, en partenariat avec la CDC, aux collectivités territoriales et aux établissements publics de santé. De l’autre, elle participe au refinancement des grands contrats de crédits à l’exportation, assurés par Bpifrance Assurance Export, afin de renforcer la capacité d’exportation des entreprises établies en France. Avec un résultat net de 50 millions d’euros en 2019, elle se positionne aujourd’hui comme la septième banque française par la taille de son bilan et emploie 340 personnes.

Avec Nutanix, nous avons considérablement gagné en efficacité opérationnelle et en simplicité d’administration

Eric Bonami, Responsable des infrastructures de la DTO (Direction technique et organisation) de SFIL

LE PROJET

Disposant d’un système d’information fortement virtualisé, y compris au niveau des postes de travail avec du client léger, SFIL s’est très tôt intéressée au concept d’hyperconvergence. « Plus que l’hyperconvergence, c’était le principe de « Software Defined » qui nous attirait pour des raisons à la fois économiques et d’agilité opérationnelle, précise Eric Bonami, Responsable des infrastructures de la DTO (Direction technologies et organisation) de SFIL. Nous suivions de près les évolutions du marché, notamment dans les domaines du SDDC et SDS et nous avons dès 2017 lancé une étude d’opportunité ». À cette époque, SFIL envisageait le renouvellement de certains de ses équipements, mais comme le souligne Eric Bonami, l’étude ne portait pas sur un périmètre précis : « Nous avons plutôt essayé d’identifier où l’hyperconvergence pourrait s’appliquer et où elle n’avait pas de sens ».

Fort de cette étude qui a mis en évidence quelques poches d’incompatibilité techniques (mainframe) et économiques (modèle de licence trop coûteux en environnement virtualisé), SFIL est arrivée à la conclusion qu’elle avait tout intérêt à s’appuyer sur les solutions « Software Defined » pour faire évoluer son système d’information. Fin 2018, après un comparatif des offres du marché, elle choisit Nutanix pour l’accompagner dans cette vaste transformation.

SOLUTION 

Un choix qu’Eric Bonami explique très simplement : « Au-delà des arguments économiques qui étaient plus favorables à Nutanix, nous avons surtout été convaincus par la simplicité opérationnelle, avec la certitude d’avoir une seule interface pour gérer l’ensemble des infrastructures, mais aussi l’approche one-clic qui est réellement impressionnante : d’un seul clic, toutes les couches, y compris les plus basses sont mises à jour ».

Planifié sur deux ans et découpé en deux grands lots - applications d’infrastructure et applications métiers de la banque – le projet repose sur une infrastructure de 50 nœuds Nutanix, composés de serveurs x86 1U bi-processeurs avec un stockage Full SSD intégré offrant une capacité de 50 à 200 To selon les clusters.

Finalisé en octobre 2019, le premier lot a été validé par un test grandeur nature du PCA. « Tout s’est passé exactement comme prévu, le passage en mode secours a été nominal », note Eric Bonami. Fort de cette première étape réussie, SFIL a démarré son second lot fin 2019. Le projet est toujours en cours. « Nous pourrions aller plus vite, reconnaît Eric Bonami, mais nous préférons laisser le temps aux équipes de s’acclimater dans la mesure où nous ne sommes pas dans l’urgence. D’autant que nous profitons aussi de cette migration pour revoir l’irrigation réseau et plus globalement identifier tous les leviers d’optimisation de notre système d’information ».

ET APRES ?

En attendant la finalisation du projet, les équipes d’Eric Bonami constatent déjà d’importants bénéfices. « Aujourd’hui, l’administration est presque devenue agréable avec la console qui centralise tout, se réjouit le Responsable des infrastructures. Nous avons été capables de réaliser deux mises à jour de l’écosystème complet l’an dernier en un temps record alors que nous n’arrivions même pas à en faire une en un an auparavant. Au passage, nous avons aussi gagné en simplicité sur les opérations du quotidien. Typiquement, nous sommes passés de 10 étapes à 2 sur certains workflows, tels que la demande d’une extension de disque ».
Pour aller plus loin dans sa transformation, SFIL pourrait décliner maintenant la même recette de simplicité à la gestion de ses sauvegardes en utilisant Nutanix Mine ou envisager également d’adopter la conteneurisation en s’appuyant sur Nutanix Karbon pour la mettre en œuvre.