Clients

Partenord Habitat rend son infrastructure invisible avec SCC et Nutanix 

Ayant fait le choix de l’externalisation totale de son infrastructure en s’appuyant sur des solutions Nutanix hébergées par SCC, le bailleur social basé dans le Nord a pu à la fois simplifier la gestion de cette dernière et gagner en performance et en disponibilité. 

SECTEUR

Logement social

CHALLENGES

  • Garantir les performances 
  • Stabiliser l'infrastructure SAP 
  • Simplifier l'administration 

SOLUTIONS

  • Infrastructure Nutanix hébergée par SCC 

BENEFICES

  • Stabilité et performances métiers accrues 
  • Gestion simplifiée pour les équipes IT 

PARTENAIRE

  • Projet réalisé avec la contribution du partenaire SCC et de laurent Vadrot, ingénieur commercial chez SCC 

Bailleur social implanté dans le nord de la France, Partenord Habitat gère un parc de plus de 52 000 logements. Sa DSI, qui compte une dizaine de personnes a décidé en 2019 de basculer sur un mode entièrement infogéré pour son IT. Ses anciens systèmes, gérés en on-premise et sur deux sites à Paris, ne donnaient plus entière satisfaction, que ce soit sur la partie opérationnelle que pour la sauvegarde, qui se faisait sur bande. « Nous devons émettre 45 000 quittances par mois. Notre système qui reposait sur des anciens AS 4000 et IKOS géré via des ESX était compliqué et chronophage à gérer. Nous travaillions déjà avec un infogéreur depuis une vingtaine d’années, mais nous voulions faire évoluer notre infrastructure. » détaille Bertrand Bruxelle, Directeur des systèmes d’informations de Partenord Habitat. 

Je ne connaissais pas Nutanix avant le projet, et j’avoue qu’aujourd’hui je me rends à l’évidence que c’est très stable, transparent et que technologiquement ça fonctionne. Comme l’infrastructure est beaucoup plus propre, nous pouvons vraiment nous concentrer sur les projets fonctionnels

Bertrand Bruxelle, Directeur des systèmes d’information de Partenord Habitat.

LE PROJET

Soumis au code des marchés publics, Partenord Habitat émet alors un appel d’offre pour un projet d’externalisation totale de son IT avec pour spécificité d’avoir un plan de PRA/PCA. C’est SCC qui propose alors de répondre à cet appel d’offres en s’appuyant massivement sur les solutions de Nutanix. « Nous nous sommes placés sur des outils qui répondaient aux enjeux de Partenord. Le choix de Nutanix vient directement de SCC pour proposer une orchestration avancée des applications entre les cloud. Les solutions de Nutanix nous permettaient d’apporter une réponse à la fois sur les performances, la disponibilité et la simplicité », raconte Laurent Vadrot, ingénieur commercial de SCC qui a accompagné Partenord dans ce projet. Pour le bailleur l’objectif était simple : externaliser toute l’infrastructure et sa gestion pour ne garder en interne que des personnes apportant une vraie valeur à l’IT. 

SOLUTION

« SCC nous a proposé un projet tout-en-un avec une transformation et un transfert de l’infrastructure sur un seul site, redondé sur un deuxième site. Cela nous a séduit, d’autant plus que ce choix remplaçait le PRA. Nous avions en outre une garantie de redémarrage en 4 h si le site principal venait à tomber et un support direct de niveau 1 avec résolution immédiate », raconte Bertrand Bruxelle. La migration sur la nouvelle infrastructure s’est faite entre mars et juin 2019, en trois itérations de reprise complète pour permettre un passage en production le premier juillet. 

ET APRES ?

« La migration sur l’infrastructure Nutanix hébergée par SCC a vraiment changé beaucoup de choses pour nous. Du côté des métiers, les solutions sont beaucoup plus stables et disponibles. Pour accéder à nos AS 400, les utilisateurs peuvent passer par les réseaux classiques plutôt que par le LAN, ce qui est bien plus rapide », détaille Bertrand Bruxelle. Du côté de l’IT, plusieurs améliorations sont également à noter. Les équipes qui gèrent l’exploitation n’ont aucune difficulté à gérer l’infrastructure et gagne beaucoup de temps par rapport à l’ancien système. 

« Je ne connaissais pas Nutanix avant le projet, et j’avoue qu’aujourd’hui je me rends à l’évidence que c’est très stable, transparent et que technologiquement ça fonctionne. Comme l’infrastructure est beaucoup plus propre, nous allons en outre pouvoir nous concentrer sur les projets fonctionnels », conclut Bertrand Bruxelle. La DSI va notamment pouvoir s’atteler à la fusion du SI d’Habitat Saint Quentinois avec lequel Partenord a fusionné, ainsi que sur des projets liés à la collaboration et aux postes utilisateurs.