Clients

Avec Nutanix, Lea Nature passe à une infrastructure 40 % plus performante, prévisible et scalable

Basé à La Rochelle, Léa Nature a construit une infrastructure Nutanix pour gagner en agilité, en scalabilité et en prédictibilité. 

SECTEUR

  • Alimentaire et cosmétique 
  • biologique 

CHALLENGES

  • Mettre en place une infrastructure scalable, agile et résiliente. 
  • Gagner en performances 
  • Mettre en place un capacity planning pour anticiper les besoins de la DSI.  

SOLUTIONS 

  • Acropolis OS 
  • PRISM
  • Calm 

BENEFICES 

  • 40% de performances en plus 
  • Mise en place d'un PRA/PCA 
  • Un visibilité granulaire des besoins en ressources et une meilleurs planification des besoins de la DSI.  

Proposer des produits bons pour les clients et bons pour la planète. C’est la devise que s’est fixée Léa Nature dès sa création en 1993. La société rochelaise qui a bien grandi depuis cette époque conçoit, fabrique et commercialise aujourd’hui une large gamme de produits allant de l’alimentation aux cosmétiques en passant par la pharmacie, la phytothérapie ou encore des produits traiteur. Pour ce faire, Léa Nature peut compter sur ses 1400 collaborateurs répartis entre une dizaine de sites mêlant R&D, administration et usines de production. Impliquée sur de nombreux fronts comme ceux de la biodiversité ou de l’agriculture biologique, Léa Nature est engagée dans une marche en avant constante. Et il en va de même pour son informatique. « Nous avons pris pour partie de renouveler l’infrastructure tous les 5 ans pour toujours être à jours des avancées technologiques », déclare Jean-Marc Bourreau, le Responsable Infrastructure & Services Informatiques de Léa Nature, en poste depuis 17 ans. 

CHALLENGES 

Ainsi, à chaque renouvellement du système, le RI&SI dimensionne son infrastructure pour s’assurer que celle-ci puisse suivre la croissance continue de l’entreprise et toujours être au rendez-vous au terme des 5 ans. « Souvent, le dimensionnement était bon, parfois nous devions ajouter des ressources pour suivre une croissance plus forte qu’attendu », et parfois il était surdimensionné. Nous faisions de la surqualité », raconte Jean-Marc Bourreau. En 2017, quand le besoin de changer d’architecture se fait sentir, l’idée de passer sur une solution d’hyperconvergence est déjà dans toutes les têtes. « Nous avions besoin de quelque chose qui puisse être facilement mis à l’échelle sans que nous ayons pour autant besoin de racheter des licences supplémentaires. Le schéma directeur mis en place au niveau de notre holding, nous engageant sur 3 ans, prévoyait en outre l’implémentation d’un nouvel ERP, d’un EPM, et d’un MDM. L’idée était que l’infrastructure vienne accompagner cette implémentation », explique le responsable. Évidemment, cette itération se devait d’apporter des gains de performances en matière d’iOPS. C’était souvent ces derniers qui faisaient défaut à Léa Nature pour assurer un service optimal à ses utilisateurs. « L’hyperconvergence semblait donc bien correspondre à nos besoins », déclare Jean-Marc Bourreau. D’un côté, les équipes IT manifestaient par ailleurs l’envie d’avoir des outils de visualisation tandis que RI&SI, souhaitait s’équiper d’une solution de capacity planning pour suivre en temps réel la consommation des ressources et obtenir une bonne visibilité financière. Enfin, avec des usines fonctionnant 24 h sur 24, 6 jours sur 7, l’entreprise se devait d’avoir une infrastructure solide, doublée d’un plan de reprise et de continuité d’activité (PRA/PCA). Léa Nature s’est donc penchée sur les solutions disponibles sur le marché et a choisi Nutanix. 

LE PROJET

Avec l’accompagnement de l’intégrateur Neocles, filiale d’Orange Business Services, Léa Nature a déployé une infrastructure répartie sur deux fois quatre noeuds en full flash avec une réplication asynchrone pour assurer le PRA et le PCA. En tout, c’est une centaine de VM qui a été migrée sur la nouvelle infrastructure sans soucis pour entrer en production fin août 2018. Tout de suite, les équipes de Léa Nature ont pu constater une augmentation des iOPS de 40 % par rapport aux précédentes solutions de stockage utilisées, à savoir des baies HP 3PAR. «Je dois dire aujourd’hui que je suis très content de l’infrastructure Nutanix pour la simple et bonne raison que je n’en entends pas parler», ironise par ailleurs Jean-Marc Bourreau. Ses équipes saluent notamment les fonctionnalités apportées par Prism qui leur apporte une visibilité en continu sur les performances et les ressources nécessaires pour l’allocation des VM. «Dans la logique de RSE qui nous est chère, notre infrastructure actuelle est, en outre, moins gourmande en énergie», ajoute le responsable qui se réjouit par ailleurs de pouvoir accéder à des rapports complets de capacity planning pour gérer les ressources de la DSI. Il salue par ailleurs la réactivité du support apporté par Nutanix en cas de besoin. 

ET APRES ? 

Pour l’avenir, Léa Nature s’apprête à s’équiper de la solution Calm pour automatiser ses déploiements en cloud hybride, notamment avec Office 365. «Nous essayons toujours de suivre les technologies qui peuvent nous simplifier la vie. Nous nous apprêtons par exemple à mettre en place des processus d’orchestration et d’ordonnancement», détaille Jean-Marc Bourreau. Par ailleurs, quand cela est possible, la DSI choisit de ne travailler qu’avec des sociétés françaises, voire locales. Par exemple Léa Nature est en train de déployer l’ERP d’Infologic et s’appuie actuellement sur une solution d’ITSM EasyVista. «Cela correspond à nos valeurs profondes d’innovation et de respect de l’environnement. Nous nous efforçons d’avoir la même démarche pour l’IT que pour nos produits», conclut le RI&SI.