Clients

PRA, RSE, scalabilité : Gecina choisit Nutanix et AHV pour sa nouvelle infrastructure

En s’appuyant sur les solutions Nutanix, Gecina a pu ramener son RTO de 24 à une heure, améliorer l’impact énergétique de son infrastructure et gagner en scalabilité. 

INDUSTRIE

  • Immobilier

CHALLENGES

  • Moderniser l'IT
  • Réduire les RTO
  • Mettre en place un PRA/PCA
  • Gagner en efficience energétique 

SOLUTIONS 

Nutanix Enterprise Cloud Platform

  • Acropolis OS accompagné d'AHV pour la virtualisation 
  • Prism Centrale

BENEFICES

  • Réduction du RTO de 24h à 1h
  • Réduction des coûts avec AHV
  • Augmentation des performances générales
  • Réduction de la consommation éléctrique 

Propriétaire d’un patrimoine immobilier de 19 milliards d’euros, localisée à 80 % en Ile de France, Gecina emploie aujourd’hui 550 personnes. Suite à un changement de direction, en 2017, l’entreprise engage un vaste plan de transformation, tant au niveau de ses environnements de travail que de son IT. «Nous avons commencé par revoir ce qui était visible en équipant nos collaborateurs de laptop dernier cri et de grands écrans incurvés. Il était ensuite logique de s’attaquer à la refonte de l’infrastructure», raconte Joël Robin, directeur des infrastructures et de la production. 

Gécina a maintenant une infrastructure entièrement scalable, tant au niveau de la production que de la sauvegarde

Joël Robin, directeur des infrastructures et de la production de Gecina

CHALLENGE

En plus de l’élan insufflé par le vaste projet de transformation engagé par Gecina, la rénovation de l’IT était motivée par plusieurs facteurs. L’infrastructure qui hébergeait des bases de données Oracle, des environnements IBM POWER AIX et diverses solutions métiers était basée sur des serveurs Dell alliés à vCenter pour la virtualisation et des baies NetApp pour le stockage. Ces solutions arrivaient en fin de vie tout comme le contrat que Gecina avait avec IBM pour son plan de reprise et de continuité d’activité (PRA/PCA), qui se terminait au 31 mai 2019. À noter d’ailleurs que ce dernier étant «à froid», il fallait compter au moins 24 h pour récupérer l’infrastructure si celle-ci venait à tomber. Si l’entreprise voulait continuer avec ce type d’infrastructure, elle devait donc prévoir une refonte totale de ses 11 serveurs ainsi que de sa baie NetApp qui hébergeait 40 To de données et renouveler son contrat avec IBM. La DSI choisit alors de se tourner vers le HCI avec en ligne de mire de multiples objectifs. «Nous espérions à la fois rationaliser nos coûts et notre infrastructure, faire des progrès en matière de RSE, améliorer notre PRA pour réduire nos RTO et RPO ainsi que gagner en performances générales», détaille Joël Robin. 

SOLUTION

Accompagnée par l’intégrateur S-Cube, Gecina fait le choix de la solution Nutanix au mois de septembre et décide d’adopter son hyperviseur gratuit, AHV. «Nous pensions faire la migration en deux temps, d’abord migrer l’existant sur les solutions Nutanix puis ensuite basculer sur AHV mais SCube nous a convaincu, à raison, que nous pouvions tout faire d’un coup», se rappelle Joël Robin. Avec l’intégrateur, Gecina choisit une infrastructure répartie entre deux datacenters de 7 et 6 nœuds ayant chacun une capacité de 110 To et reliés par deux fibres noires en 10 GbE. À noter que ce projet s’est accompagné de la mise en place d’une solution Rubrik pour la sauvegarde des données et de Cloudian pour l’archivage. 

Lancées fin janvier, la mise en place du projet et la migration se sont terminées fin avril. «Nous avons fait la migration à quatre mains avec S-Cube. Nous avions un planning qui prévoyait de migrer les applications les plus critiques pendant les weekends. Lorsque nous avons fait le dernier roll back, nous avons tout redémarré et l’infrastructure était opérationnelle, un mois avant la date fatidique du 31 mai que nous nous étions fixée», explique Joël Robin qui a également migré l’ensemble de ses données clients sur le Files System de Nutanix. 

BENEFICES

Premier constat, Gecina a pu ramener son RTO de 24 à une heure avec ce projet et a ainsi gagné en sérénité. Par ailleurs, à configuration égale, la nouvelle infrastructure s’avère plus efficace que la précédente avec des performances jusqu’à trois fois supérieures sur les environnements de bases de données Oracle et Linux. L’administration de l’infrastructure, assurée via Prism Central est par ailleurs bien plus simple pour les équipes IT qui possèdent maintenant une vision granulaire de leur infrastructure et des ressources disponibles. Les gains en termes de RSE sont également au rendezvous puisque Gecina est passée de 4 à deux baies et, même si l’entreprise compose aujourd’hui avec deux sites actifs, contre un seul auparavant, elle a pu réduire sa consommation d’électricité pour le run et pour la climatisation. « Le dernier point, et pas des moindres, c’est que nous avons maintenant une infrastructure entièrement scalable, tant au niveau de la production que de la sauvegarde », se réjouit Joël Robin. 

ET APRES ?

Pour l’après, le directeur étudie d’autres projets avec Nutanix. «Nous regardons la solution Flow qui nous permettrait de mettre en place une micro segmentation du réseau ainsi que des DMZ», raconte Joël Robin. Dans le cadre de son PRA, il estime par ailleurs qu’il pourrait être intéressant de s’appuyer sur la solution Xi Cloud pour le débord ainsi que sur la solution de Desktop-as-a-Service Frame pour garantir la disponibilité d’environnement de travail bureautique en cas de problèmes.